Skip to content

 

 

Les loups victimes de l’extermination en France

 

France Loups vous relate dans cette page l’extermination du loup en France. Cette extermination a commencé en  813 à la demande de Charlemagne. Puis François 1er donna ces lettres de noblesse en créant ce corps d’élite nommé Louveterie.

 

Doit-on appeler cela la chasse aux loups ?

 

Nous ne pensons pas cela est bien une externination en régle. Tout était bon pour tuer cette bête malfaisante, et l’église n’a pas été en reste en diabolisant cet animal. L’homme ce prédateur sans limite fut très inventif pour abattre coutte que coutte les loups. Il ne reculera devant aucun obstacle pour parvenir à ses fins. Lorsque Christophe Colomb découvrit l’Amérique, il n’apporta pas que désolation, maladies ; mais aussi les pratiques pour tuer les loups. Alors que le peuple Amérindien vénérait le canis lupus.

Depuis que ce soit aux Etats-Unis ou au Canada on chasse le loup. Et dans bien d’autres pays tel que la Roumanie, l’Alaska, la Bulgarie, la Slovaquie, la Russie, la Sibérie, la Serbie, la Biéloraussie, le Kazakhstan et le dernier en date depuis 2010. La Suède qui a reconduit son autorisation de chasse pour 2011.

 

 

 

 

 

Voici ci-contre un graphisme qui ne peut que démontrer 2 choses :

  • L’acharnement contre les loups surtout après 1880 date à laquelle le montant des primes augmenta.
    Une diminution des effectifs lupins.
  • Mais en ce temps là dénombrait-on tous les loups tués ? Certains chasseurs en revendant les peaux pouvaient certainement gagner plus.

 

 

 

Cette reconduction de chasse pour 2011 fait le désespoir des Verts de ce pays. En France une prime était offerte à tout chasseur qui apportait une dépouille de l’animal. La population du canis lupus devint et plus en plus faible vers le XIXe siècle.

Il n’était pas rare de tuer environ plus de 15 000 loups sous le règne de Napoléon Bonaparte et  de Napoléon III. Le loup eu un bref répit grâce à la grande guerre 14-18, mais déjà à ce moment là l’effectif du canis lupus était très restreint, eviron 200 individus. Puis apès la guerre la chasse repris de plus belle. Le dernier loup tué en France aurait été soi-disant tué dans le Limousin en 1937.

 

Quelques dates :

1946 : un louveteau est tué en Côted’Or.
1951 : un loup tué dans la Lozère.
1952 : découverte d’une dépouille d’un loup
1954 : un loup mâle est tué en Isère.
1968 : une louve est tuée dans les Landes et un tir sur un loup.
Ce n’est qu’avec la réapparition du loup venant d’Italie par les Abruzzes qu’occasionnellement un loup est tué par des braconniers.

 

 

 

Voici des dates qui marquèrent l’extermination des loups en France. D’après un document trouvé sur le net et avec l’aimable autorisation du site : Etudes-Touloise et que nous remercions. Le livre s’intitule « Les Loups en Lorraine » de Jean-Yves Chauvet.

  • 1770 à 1785 dans le Toulois
  • 1770 : 9louves, 6 loups.
  • 1771 : 6 louves, 4 loups
  • 1772 : 3 louves, 2 loups
  • 1774 : 8 louves, 5 loups, 6 louveteaux
  • 1775 : 5 louves, 2 loups, 1 louveteau
  • 1777 : 1 louve
  • 1779 : 9 louves, 4 loups
  • 1780 : 2 louves
  • 1781 : 1 louve, 2 loups
  • 1782 : 8 louves, 7 loups, 18 louveteaux
  • 1784 : 3 louves, 1 loup
  • 1785 : 6 loups, 8 louveteaux

 

Musée Arhéologique de Velzeke (Belgique)

 

 

Etat de destruction dans le Toulois en 1788-1789:

  • 18 Mai 1788 : F.Mourot de la Blaissère reçut 12 Livres pour l’abattaged’un loup.
  • 5 Juin 1788 :  J.Mourot d’Allamps reçut 18 Livres pour l’abattage de trois louveteaux.
  • 8 Juin 1788 : Pierre Erroid d’Erramond reçut 36 Livres pour l’abattage de six louveteaux.
  • 22 Juin 1788 : Etienne Henry de Fauvigny reçut 12 Livres pour l’abattage d’un loup
  • 10 Octobre 1788 : Nicolas de Jaillon reçut 12 Livres pour l’abattage d’un loup.
  • 9 Novembre 1788 : Claude Robin de Blénod-les-Toul reçut 24 Livres pour l’abattage de 2 loups.
  • 5 Décembre 1788 : A.Aubry de Void reçut 12 Livres pour l’abattage d’un loup.
  • 28 Décmbre 1788 : Dominique Thirait de Beuvezais reçu 12 Livres pour l’abattage d’un loup.
  • 29 Décembre 1788 : C.de Mittot reçut 12 Livres pour l’abattage d’une louve.
  • 11 Janvier 1789 : F.Louis de Trouply reçut 12 Livres pour l’abattage d’un loup.
  • 21 Janvier 1789 : Claude Louis Bérard reçut 12 Livres pour l’abattage d’une louve.

 

En Alsace:

Pierre Kastendeuch (garde) abattit un loup en 1887
Septembre 1903 à Hirtbach abattage d’un loup.
Xavier Froesch (garde-chasse) abattit un loup le 30 Août 1908 c’est le dernier loup qui fut abattu en Alsace.

 

 

Haut de page