Skip to content

Janvier-Mars 2010

En Suède après avoir été adopté par l’administration suèdoise en octobre 2009, la chasse aux loups a débuté. Dimanche 03 janvier 2010,  13 loups avaient été abattus. selon les autorités suédoise il ne restait plus qu’à abattre 4 loups, afin que le quotas de 27 loups soit atteint. Il est navrant qu’un pays comme la Suède qui avait tout fait pour réintroduire le loup dans son paysage, il y a 45 ans en soit arrivé à cette solution exterminatrice et radicale. Pour les autorités le loup étaient devenu envahissant, et rôdait dans les villes en quête de nourriture. Nous France Loups nous déplorons vivement cette action qui durera jusqu’au 15 Février.

Une scène bien attristante

 

Massacre dans un parc animalier en Suède

Dimanche 10 Janvier nous apprenons que plusieurs loups ont été tués dans un parc animalier le Skånes Djurpark.

Les faits se déroulent dans le sud du pays, plusieurs loups seraient parvenus à s’enfuir de leur enclos samedi 09 Janvier. Le personnel du parc animalier n’aurait d’autre solution que d’abattre les loups. Déjà le 06 Janvier, deux jeunes mâles été parvenus à s’échapper, en faisant un trou dans la clôture de leur parc. Après avoir été repris, ils avaient utilisé la même manière pour s’échapper à nouveau ; mais cette fois-ci en plus grand nombre. Le résultat final est l’abattage purement et simplement de 12 loups.

Le parc en lui-même dans la région de Scanie, au sud du pays. Il compte soixante quinze espèces d’animaux nordiques (élans, ours, loups ect…). Il possède aussi un petit zoo accueillant les animaux de la ferme pour les enfants.

Nous France Loups nous nous étonnons de ce massacre. Le personnel vétérinaire n’avait-il pas moyen d’endormir les fuyards ? Nous pensons que si, alors pourquoi cette tuerie ? Pour parer au plus pressé ou simplement se débarrasser d’un animal qui s’était trop bien accommodé de sa vie dans cette prison dorée ?

 

Aide et soutien aux tueurs de loups

Souvenez-vous Décembre 2009 lors d’une battue au sanglier, un chasseur tue une louve. Il expliquera avoir été surpris par cet animal et tiré instinctivement par peur. Nous aurions préféré qu’en lieu et place d’un loup se trouve un lièvre.

Mais le pire est à venir. Ce triste individu doit comparaître prochainement le 18 février à Gap devant le tribunal pour y répondre de son geste. Mais là ou le bat blesse de que les éleveurs s’organisent pour soutenir le chasseur. Veuillez lire ci-dessous :

Amis chasseurs, éleveurs et sympathisants

Comment savoir si chacun d’entre nous n’aura pas un jour la surprise d’être pris en flagrant délit d’actes répréhensibles : un dépassement de vitesse, un acte de braconnage ou autre… sans pour autant être un délinquant. C’est l’histoire de L., chasseur d’Esparron. C’est la notre à tous et toutes! Celle d’un jour banal ou tout bascule! Ou votre destin vous échappe! Celle d’un père de famille d’un homme ordinaire. C’est moi, c’est vous, c’est nous tous. Nous sommes concernés et nous devons l’aider financièrement, psychologiquement et humainement à travers notre soutien.

  • Envoyer votre aide financière à: FDO 05 Chasseur d’Esparron 8 ter Capitaine Bresson – Chambre d’Agriculture 05000 GAP.  Discrétion assurée; la totalité des dons lui sera reversé (Chacun fait selon ses moyens)

  • Rejoignez nous le 18 février 2010 pour faire de Gap une ville assiégée. Organisez vous (covoiturage, cars,…) et avertissez nous pour que l’on puisse gérer les grillades et autres.

  • Merci de faire circuler l’information afin d’être le plus nombreux possible.

Devant la teneur d’une telle manifestation de soutien, nous ne pouvons que nous révolter. Le tir sur un animal protégé est comparé à un simple excès de vitesse, à un banal acte de malveillance du genre larcin. On se fout de qui Messieurs ? Dites-nous plutôt la vérité cette louve tuée est pour vous une aubaine. Elle ne sera jamais louve alpha et encore moins de ce fait une louve féconde. Si vous le pouviez, il est sur et certain que vous les extermineriez tous sans aucune compassion. Seul votre bien être et le fait de gagner le plus de fric possible tout en déboursant le moins possible. Vous emmerdez les pauvres contribuables, ceux sont eux qui avec leurs impôts pour permettent de toucher les indemnités en cas d’attaque de loups sur vos troupeaux sans gardiennage. Vous prenez les politiques en otages avec vos chantages genre « au prochaines élections vous verrez… » Le panier de la ménagère lorsqu’elle achète de l’agneau elle paie le prix fort de vos revendications infondées. Quand oserez-vous descendre dans la rue manifester contre les importations de plus en plus grandes d’agneaux étrangers ? Jamais car vous savez que là vous n’obtiendrez rien et que vous totalement impuissants contre cette concurrence mondiale. Des aides, des aides toujours des aides et ce maçon qui ne peut travailler pour cause d’intempéries vous y pensez ? Ce boulanger qui ne peut vire correctement face aux pains industriels vous y pensez. Non rien de cela vous pensez à votre gueule sans penser à celles des autres. Même les randonneurs vous les avez pris en otages, car ils ne peuvent pas s’aventurer dans les alpages comme ils le voudraient. Soit disant à cause de vos chiens de troupeaux quand vous en avez. Mais point de bergers cela coûtte bien trop cher. Portant le tourisme rapporte énormément, et vous êtes en train de le tuer avec vos gérémiades. Il est vrai que vous avez un appui fantastique, celui d’un ministre de l’écologie qui ne s’est jamais penché sur le problème de la sauvegarde du loup. Soit qu’il a d’autres loups à fouetter, soit qu’il ne vous veut pas sur le dos ou alors incompétent en la matière. Pour notre part nous choissirons la dernière.

Depuis 1 an je boycotte l’agneau français et je continuerais et j’encouragerais tous les défenseurs de loups à en faire autant.

 

Février 2010

En Saxe région allemande, nous apprenons par le site dépendant du Ministère de l’Environnement le constat d’une diminution des dommages causés par les loups sur le cheptel ovins et caprins. Il est vrai que dans cette région de l’Allemagne il n’y aurait que cinq meutes (soit environ une quarantaine de loups). Mais comment font nos voisins germaniques ? Vous ne le croirez pas, ils surveillent et protègent leurs troupeaux de bétail. Mais comment me direz-vous, là aussi c’est incroyable, à peine croyable même. Les éleveurs posent des clôtures électriques,  gardiennage par des chiens de protection, et le pire ils rentrent leurs troupeaux. C’est simple et efficace. Mais quel travail, ils ont plus de temps chez nos voisins allemands, italiens et espagnols. Le pire c’est que toutes les associations de défense des loups ne cessent de le dire haut et fort. Mais nos paroles ne doivent pas atteindre les Alpes, ni même les oreilles de notre ministre de l’environnement. Pourtant en France nous avons de grands spécialistes pour corriger les problèmes de surdités. A moins que cela ne soit juste de la cupidité et de la fainéantise.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *